• Debout Peuple Libre

Le Covid-19 et l'impasse des mesures d'accompagnement en Afrique

Dans cette tribune, le Dr Laurence Ndong, s’interroge sur l’efficacité et la pertinence des différentes mesures prises par les gouvernements africains dans le cadre de la lutte contre l’épidémie du Coronavirus.


Au Gabon où il n’existe pas de fichiers des personnes vulnérables ou « économiquement faibles » selon le jargon local, l’état d’urgence et le confinement total ont été annoncés et sont entrés en vigueur sans que les textes réglementaires les établissant aient été pris, et que les conditions d’approvisionnement et de subsistance des populations aient été clarifié et mise en œuvre. Près de 70% des Gabonais vivent en dessous du seuil de pauvreté et dans tout le pays, l’eau potable n’est pas disponible. De nombreux gabonais se ravitaillent dans ce qui est communément appelées « pompes publiques » faute d’installation d’eau dans leur domicile. Et pour ceux qui disposent de ces installations, la défaillance de la société qui assure la distribution de cette denrée sur le territoire national est telle que les populations passent des mois et parfois des années sans voir l’eau couler de leurs robinets. Elles achètent l’eau jusqu’à 33 fois plus cher chez des revendeurs qui eux achètent après de la compagnie délégataire du service public en la matière.

Puisque tout est politisé, alors que les tenants du pouvoir n’ont pas expliqué aux Gabonais « économiquement faibles » comment ils allaient faire pour se nourrir et se procurer de l’eau, le personnel et les bénévoles de la principale fondation chargée de la promotion du régime, a commencé à distribuer sans précautions, au mépris des gestes barrières et du conflit d’intérêt, des bons de ravitaillement en denrées alimentaires d’une valeur de 45.000 FCFA (68€) par famille, financés par l’argent public à travers des mécanismes mafieux. En pleine période de confinement, pour s’approvisionner, les récipiendaires de ces bons doivent se rendre en masse dans des magasins appartenant à la famille au pouvoir depuis 52 ans. Pour l’eau qui revêt un caractère vital pour tous les besoins essentiels, les familles devront choisir entre souffrir et mourir à domicile ou violer les règles du confinement pour aller en chercher.....

Article en intégralité sur le site https://ap-21.com/le-covid-19-et-limpasse-des-mesures-daccompagnement-en-afrique/


123 vues